La fin d’une liaison au Théâtre de Saint-Maur

La fin d’une liaison de Graham Greene
Adaptation et mise en scène : Alain Mollot
Mise en images : Jean-Pierre Lescot
Avec Joan Bellviure, Yola Buszko, Frédéric Chevaux, Emmanuel Depoix, Jean-Philippe Buzaud
Manipulateurs : Sylvain Blanchard, Jessy Caillat

Maurice se souvient : Londres, 1944, c’était la guerre. Il cherchait à entrer en contact avec un haut fonctionnaire suffisamment ridicule pour nourrir son nouveau roman. Il rencontre le brave Henry, chargé des pensions des veuves de guerre. Idéal pour la caricature. Mais il va aussi rencontrer Sarah, sa femme, dont il tombe éperdument amoureux. Ils s’aiment passionnément jusqu’au jour où elle l’abandonne, sans un mot. Que s’est-il passé ?…
La mise en scène se centre autour du souvenir de l’écrivain. Alain Mollot fait appel à Jean-Pierre Lescot, grand spécialiste du théâtre d’ombres. Celui-ci entoure les personnages de projections, comme autant de décors qui s’animent. Tout cela au service de l’une des plus belles histoires jamais imaginées par Graham Greene, le grand écrivain britannique (Le Troisième homme, Un Américain bien tranquille, La Puissance et la gloire).

Théâtre de Saint-Maur 20 rue de la liberté 94100 saint-Maur – accès par RER A2 Parc de St-Maur – Parking gratuit sous le théâtre ouvert jusque minuit.

Réservations : 01 48 89 99 10

Salle Rabelais : samedi 21 novembre à 21h – dimanche 22 novembre à 15h30

Tarif dernière minute pour le Centre Hillel dans la limite des 30 premiers appels : 20 €
Attention : Ce tarif dernière minute n’implique pas le remboursement des places déjà achetées à un autre tarif.

Ce contenu a été publié dans Théâtre, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>